Consultant en recrutement et heureux au travail : 5 conseils pour choisir votre entreprise.

Vous êtes recruteur ? Choisir votre futur lieu de travail, c’est un peu comme choisir votre future maison. Peu importe sa taille, son prix et son emplacement : si les voisins vous rendent la vie impossible, vous n’y resterez pas 6 mois.

Si tout y est splendide mais que rien ne marche à l’intérieur. Si vous devez passer votre temps à bricoler. Alors vous n’y serez pas heureux non plus.

Quels sont les meilleurs cabinets de recrutement où travailler ?

En tant que recruteur, la question de votre futur employeur est d’autant plus importante que votre métier consite à marier des candidats aux entreprise.

Suivez les règles de recrutement que vous appliquez à vos clients

Ce meme illustre un paradoxe…
  1. Les cabinets n’appliquent pas sur eux-mêmes les conseils qu’ils délivrent à leurs clients
  2. Vous n’appliquez pas les conseils donnés à vos clients quand il s’agit de votre recherche d’entreprise

Pourtant, le volet commercial du travail de consultant en recrutement et de chasseur de tête vous conduit bien à penser salaire.

Quelle sera ma part variable ? Quelle sera ma part fixe ?

Qui dit salaire dit aussi métier :

Sur quels métiers est-ce que je serai missionné ? Les assistants machin choses ? Oh non !

Soit. Vous pouvez décrocher d’excellentes conditions de rémunération. Mais ce n’est pas à vous qu’on va expliquer que le salaire représente un des facteurs les moins influents sur le bonheur au travail.

Si toutefois vous n’avez d’yeux que pour la paye, je vous épargne la suite de la lecture.


En réalité, vous partez de l’a priori suivant : les cabinets présentent tous les mêmes conditions de travail.

🤔Méfiez-vous.

S’il ne vous est pas venu à l’idée de comparer ces conditions, c’est qu’elles se ressemblent dans la majorité des cas : ce qui trahit un manque d’intérêt pour l’épanouissement de ses salariés

Conséquences pour l’entreprise :

  • un manque d’intérêt pour leur fidélisation
  • un manque de stratégie de marque employeur
  • un manque de modernité

Conséquences pour vous :

  • Un management à la pression
  • Une absence d’autonomie et de confiance
  • Une absence ou presque de télétravail

Comment trouver un cabinet de recrutement dans lequel vous vous épanouirez ?

Renseignez-vous sur l’organisation et le management du cabinet

Pour s’épanouir dans le recrutement, c’est le point déterminant. Soit vous tombez sur un cabinet qui privilégie la quantité à la qualité, soit l’inverse.

Malheureusement le premier cas est le plus répandu :

Des indicateurs de performance mesurent la quantité d’actions réalisées par semaine. Pression managériale et défilé de clients sont au menu.

Comment vous assurez de ne pas tomber dans une ambiance d’entreprise de prospection téléphonique ?

  1. En interrogeant les salariés de l’entreprise visée. En tant que chasseur, ça ne devrait pas être trop difficile.
  2. En vous fiant à certains indicateurs comme : la barrière à l’entrée du cabinet, un positionnement spécialisé, des KPI sur les résultats finaux uniquement…
  3. En discutant directement et en détails sur l’approche utilisée par l’entreprise lors des recrutements.

Jetez un oeil à la stratégie Marketing

Commencez par regarder la vitrine 🔍

Ca ne dit pas tout, mais ça dit quelque chose. Les entreprises du recrutement font rarement preuve d’originalité. Leur stratégie de contenu est nulle et leur marketing semble la plupart du temps délégué aux agences digitales.

Or comme mentionné plus haut, ce n’est pas anodin et reflète un mode de fonctionnement traditionnel

Pour dénicher le cabinet moderne via son Marketing vérifiez :

Son site internet. Il doit “transpirer” les valeurs et la culture de l’entreprise. Checkez le design, le ton employé, l’interface digitale. Passez en revue quelques uns des articles

Son activité sur les réseaux. Comment communiquent ses consultants ? Est-ce qu’il s’agit de posts mille fois vus et revus de type “Poste à pourvoir…” ? Les posts créent-ils de l’engagement , fidélisent-ils une audience ?

Sa stratégie de contenu : est-ce qu’il crée du contenu pour les candidats et/ou recruteurs internes ? De quel type ? Article ? Vidéo ? Podcast ? Webinaire ?

La taille compte

Les gros cabinets sont aussi les plus traditionnels.

Au programme, beaucoup de verticalité et de regards par-dessus l’épaule, des KPI stricts et des process bien verrouillés.

Les petits cabinets de taille humaine n’ont pas ce rythme d’usine 🏭. Ils font aussi preuve de plus de flexibilité dans la relation client.

Tout y est moins rigide et donc moins stressant. Il y a plus de probabilité de se plaire dans une telle atmosphère.

Distinguez :

  • Les poids lourds du recrutement : Michael Page, Robert Walters…
  • Les cabinets présents à l’échelle nationale
  • Les cabinets présents dans un bassin d’emploi particulier

Le type de cabinet et ses conditions de travail

A) Les cabinets de recrutement :

Vous y recrutez des cadres principalement.

Le turn over est important et l’équipe diverse. Vous y trouverez des recruteurs juniors et seniors provenant de divers secteurs (Psychologie, RH, commerce…). Idéal pour débuter sa carrière.

Mais pour la suite, mieux vaut séparer le bon grain de l’ivraie.

Beaucoup de cabinets développent une approche plus quantitative que qualitative et cela a des conséquences sur le développement de vos compétences, le stress au travail et la façon dont vous serez managé.

Enfin, allez de préférence vers des cabinets spécialisés. Vous gagnerez en expertise sur certains métiers. Vous disposerez de compétences plus rares. Or c’est la rareté qui fera monter votre valeur sur le marché.

B) Les cabinets de chasse

Vous recrutez l’élite 🪖. Autrement dit, des cadres dirigeants, des experts ou profils rares.

On pourrait penser qu’un cabinet de chasse et ses techniques d’approches directes fonctionne sur le long terme. En fait il compte plutôt sur le vivier de ses consultants déjà experts pour dénicher rapidement le profil recherché. Vous serez donc payé et jugé au résultat également.

Avantages sur un cabinet classique :

  • facturation plus élevée.
  • Grande spécialisation
  • Management plus soft qu’en cabinet de recrutement dû à l’expertise de l’équipe.

C) Les agences intérim

Vous y recruterez des profils peu qualifiés sur des missions temporaires. Pas l’idéal pour valoriser votre C.V mais une bonne porte d’entrée dans le recrutement si votre parcours vous en éloigne sur le papier.

D) Les réseaux de recruteurs indépendants

Il y en a de toutes sortes. D’importants ou de taille humaine, des spécialisés ou généralistes.

Les réseaux vous permettent d’obtenir de nombreux avantages : stabilité finanicère et outils de chasse à disposition. Mais surtout :

  • Télétravail
  • Horaires libres
  • Autonomie

https://www.mercato-emploi.com/ constitue la plus grande communauté de recruteurs indépendants. C’est un réseau idéal pour les consultants juniors notamment. Si vous êtes consultant senior, privilégiez un réseau spécialisé.

⚠️ Attention toutefois, certains réseaux vous considèrent comme un sous-traitant plutôt qu’un partenaire et n’hésitent pas à vous donner des directives. Ne devenez pas indépendant pour retomber dans une relation de subordination…

Bonus : 3 exemples de cabinets de recrutement où on a l’air de s’éclater:

https://theproductcrew.io/

https://workandyou.fr/

https://www.happytomeetyou.fr/

👋 Je veux des infos sur le réseau d’indépendants Talents Groupe

5 + 6 =

Share This